Vous êtes :
La Grange à Musique

Punk sur la ville

Punk sur la ville


En 1978, le groupe Crass chantait déjà “Punk Is Dead” mais le punk ne meurt que quand il est sacralisé, réduit au “No Future” et à l’épingle à nourrice, voir récupéré par des publicités pour des voitures. À travers tout le mois de Mai nous avons souhaité célébrer les 41 ans de ce mouvement majeur en forme de révolte contre la culture mainstream. Avec le temps fort “Punk Sur La Ville” (titre tiré d’un ouvrage d’Alain Gardinier sur le premier festival punk au monde qui eut lieu à Mont de Marsans) nous souhaitons mettre en parallèle les punks d’aujourd’hui et l’âge d’or du mouvement à travers des concerts, une exposition photo et une conférence.

Au programme :

-          Sam 12 mai : concert de Pogo Car Crash Control + Obsolete Radio (punk rock)

Ne vous fiez pas à leurs gueules d’ange, les quatre jeunes musiciens de Pogo Car Crash Control ont oublié leurs bonnes manières. Faisant preuve d’une sauvagerie impressionnante sur scène, ils hurlent en français leurs textes dérangeants, violents et radicaux sur fond de larsens punk à tendance grunge. S’ils se donnent à 400% dans leurs show, pas de doute que c’est pour que vous donniez aussi de votre personne ! Mais ne vous inquiétez pas, pour l’échauffement, Obsolete Radio ne vous ménageront pas. Leurs capuches vissées sur la tête, les quatre nordistes impertinents délient les jambes avec leur punk garage aux rythmiques dansantes et guitares tranchantes.

-          Sam 19 mai : soirée semi nocture organisée par Les Amis de La Grange de La Jungle + Badbad + Cheap Riot + Les Kroutes + DJ Vif Argent (punk electro)

S’intégrant parfaitement dans notre thématique du mois, les Amis de la Grange insufflent l’esprit punk dans une soirée aux sonorités électroniques. La Jungle, duo belge atypique, impose sa loi à base de sons lo-fi et pourtant puissamment sauvages. Derrière ses machines, la jeune chanteuse et musicienne Badbad hurle son sombre et froid mélange rock, noise et electro. Biberonnés au punk à l’ancienne, au garage-rock, à la subculture britannique et au whisky frelaté, Cheap Riot tenteront le K.O. dès le premier round. Aussi sulfureux et mythiques qu’un groupe entier de Georges Best, Les Kroutes sont de retour avec leur bordel punk ravageur. Enfin c’est le DJ havrais Vif Argent qui posera ses bonnes plaques sur les platines de la GAM.

-          Du 19 mai au 12 juin : Une exposition du photographe Nicolas Djavanshir, « Punk Love & Kindness », sur la scène punk birmane à l’Espace Matisse

Pour trouver une nouvelle génération punk ne faut-il pas aller là où la contestation est plus que nécessaire ? Là où l’état est autoritaire et les libertés individuelles restreintes ? En 2017, le photographe portraitiste Nicolas Djavanshir s’envole pour deux mois en Birmanie, un pays où les droits de l’homme sont bien souvent bafoués comme l’actualité nous l’a encore montré récemment. Là-bas, il part à la rencontre d’un mouvement punk créé dans les années 90. Il nous emmène dans les rues de Rangoun, donnant un regard novateur sur l’intimité de cette jeunesse aux actions politiques et humanitaires nécessaires dans une société de répre

-          Ven 25 mai : conférence « L’âge d’or du punk-rock anglo-saxon : 1975-1985-Une décennie de bruit et d’outrages ! » par Christophe Brault à la Locomotive

Au cœur des seventies, le rock s’embourgeoise à coups de musique progressive et hard rock. Il est de plus en plus en décalage avec la spontanéité et l’énergie de la rue. Avant que la nouvelle génération éclate en Angleterre (Sex Pistols, Buzzcoks, Clash… ) c’est à New York, dans un bar miteux, le CBGB, que se dessine la première relève ( Ramones, Patti Smith, Richard Hell… ). En 1977, le succès est au rendez vous en Grande Bretagne et incite des centaines de groupes à se lancer dans ce nouveau son du punk-rock bientôt relayé par le Post-punk lorsque l’énergie se transforme en chanson new wave. Cette évolution déplaira à certains musiciens anglais et américains qui lanceront alors la réplique avec le punk-hardcore, soit la relève, avec des groupes comme Exploited, Dead Dennedys, Black Flag ou Bad Brains. Nous avons le plaisir de retrouver le passionné et passionnant Christophe Brault pour nous embarquer dans l’histoire de cette courte et riche période.

Événement en partenariat avec Radio Campus Amiens, Radio Nova et Metalorgie

 


Articles récents
  • agenda
    prochainement

    Primitive Dub //…

  • agenda
    prochainement

    Workshop // De…

  • agenda
    prochainement

    Celebration Days //…

Ils sont passés à la GAM
  • agenda

    WORKSHOP // M.A.O

  • agenda

    The Coup

  • agenda

    FINLEY QUAYE